Version mobile

Si ma charte graphique ne vous plaît pas, essayez avec la version mobile :)

mercredi 14 juin 2017

Imaginales 2017 : Masterclass

Masterclass de formation à l'écriture


J'en avais entendu parler il y a un an ou deux : "la masterclass", donnée chaque année par Lionel Davoust et Jean-Claude Dunyach*, à destination des apprentis-écrivains. Cette année, donc, j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis inscrite.**

C'était très sympa, donc je ne regrette pas (et il y a eu beaucoup de pub de faite pour Cocyclics 😉), mais je dois reconnaître que je n'y ai pas appris tant que ça : en tant que Grenouille, une bonne partie de ce que j'y ai entendu m'était déjà connu.

Cet année, le thème était "Corriger son manuscrit et envisager l'édition". Les "supports de cours" que nous avons consultés sont disponibles en téléchargement sur le site de Lionel Davoust*** ; comme il le dit lui-même, ce n'est pas juste le support qui est important, c'est tout ce qui se dit autour. Par contre, je regrette de ne pas avoir pris de notes : ok, ça m'a permis d'être plus attentive, mais j'aurais aimé rajouter mes commentaires "sur les diapos" au fur et à mesure.

Il y a eu aussi des exercices de rédaction - je vous épargnerai ma prose 😈
Le premier partait de la description qui nous était donnée d'un habitat extra-terrestre [malheureusement pas présent dans la version des .ppt dispo sur le site de LD], et nous devions en décrire l'intérieur ; le second nous demandait de nous décrire... en n'utilisant que des dialogues ; le troisième, enfin, nous demandait de mettre en scène l'extra-terrestre de la première description face à une recette de cuisine appétissante - et en utilisant le moins possible le sens de la vue.

Parmi les remarques que j'ai retenues, c'est que les auteurs (et JCD en particulier ^^) sont plus sévères et pointilleux avec les gens qu'ils ont envie de voir percer : s'ils prennent du temps pour s'occuper de vous, c'est qu'ils pensent que ça vaut le coup****. Et, dans une moindre mesure, si vos bêta-lecteurs s'accrochent pour vous pousser à améliorer votre manuscrit en vue d'une publication, ben c'est pas parce qu'ils aiment perdre leur temps, c'est surtout parce qu'ils pensent que vous et votre manuscrit le méritez 😎

Pour le déjeuner, nous sommes tous allés dans un restau chinois non loin, ce qui nous a permis de poursuivre les discussions et poser d'autres questions à nos intervenants - très accessibles, donc.*****

Dans la seconde partie, plus consacrée à l'édition, j'ai retenu surtout qu'il était illégal de ne pas séparer un contrat d'édition papier et un contrat d'édition numérique (même s'il sont chez le même éditeur) - ce qui ne me paraît pas illogique, vu qu'un auteur gagne plus sur le numérique que sur le papier, étant donné qu'il n'y a pas d'intervention d'imprimeur dans ce cas.

J'ai aussi noté quelques titres à consulter, que ce soit des exemples de romans avec une structure particulière ou des livres sur l'écriture. Je ne vais pas les donner ici car je ne les ai pas encore lus 😉

A la place, je vais citer ceux que j'ai lus et trouvés intéressants (et qu'il faudrait sans doute que je relise, pour certains 😋)
  • La Dramaturgie, d'Yves Lavandier, qui traite des mécanismes du récit. Intéressant, et pas difficile à lire (contrairement à L'anatomie du scénario, de John Truby, qui est souvent recommandé mais que j'ai trouvé dirigiste et indigeste).
  • Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction et Personnages et points de vue, d'Orson Scott Card. Les titres sont explicites 😋 et c'est très clair. Par contre, ils sont difficiles à trouver, même d'occasion, et souvent hors de prix en conséquence****** 😒
  • Ecriture, de Stephen King, une réflexion sur le métier d'auteur, qui se lit aussi bien que ses romans 😀
  • Un article de la revue Solaris : Comment ne pas écrire des histoires, d'Yves Meynard : tout l'essentiel en un abécédaire bien choisi !




* : les Grenouilles sont partout 😉 

** : pour information : c'est sur inscription, via le site des Imaginales, et ça coûte 60€.

*** : il s'agissait, plus précisément de "Comment bétonner son histoire" et d'une version màj des trois .ppt de JCD.

**** : je ne pense pas que l'inverse soit vrai : on peut être débordé et ne pas avoir de temps pour quelqu'un même quand on pense qu'il a du talent 😉

***** : je le précise, mais je le savais déjà 😉

****** : et je tiens trop aux miens pour les prêter 😈

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire